Dans cette section

Revue de la littérature : les proches aidants comme partenaires de soins essentiels

Au début de la pandémie de COVID-19, de rigoureuses restrictions générales des visites ont été imposées aux « visiteurs » des établissements de services de santé, notamment des hôpitaux de soins de courte durée et de réadaptation, des établissements de soins de longue durée et des autres milieux collectifs de soins en hébergement. Bien après le début de la crise, des données ont révélé les effets considérables de ces restrictions sur la qualité de vie et le bien-être physique, émotionnel et psychologique de beaucoup de gens : patients*, familles, proches aidants, prestataires, etc. Cette revue de la littérature, effectuée en novembre 2020, présente un résumé des données probantes sur la présence des proches aidants comme partenaires de soins essentiels. L’information est regroupée en quatre grands sujets :

  • Les avantages de la présence des proches aidants. Cette partie décrit l’ensemble croissant de données probantes qui démontre que la présence des partenaires de soins essentiels améliore la sécurité et l’expérience des patients, ainsi que les soins et leur efficacité dans toutes sortes de milieux de soins en établissement.
  • Le programme Meilleurs ensemble : politiques sur la présence des proches aidants dans les hôpitaux canadiens. Les résultats de Meilleurs ensemble, un programme terminé de la FCASS, indiquent que les politiques sur la présence des familles des hôpitaux du pays ont changé dans les cinq dernières années. Ces politiques ont aussi changé pendant la crise de la COVID-19, dans les hôpitaux comme les établissements de soins de longue durée.
  • La transmission de la COVID-19 dans les hôpitaux et en soins de longue durée. Cette section aborde la transmission de la COVID-19 dans les établissements pendant la pandémie.
  • Les effets des politiques de visites restrictives des hôpitaux et des milieux de soins de longue durée à l’ère de la COVID-19. Les nouvelles recherches mettent en lumière la multitude de risques que l’imposition de politiques de visites restrictives durant la pandémie a jusqu’à maintenant posés pour la sécurité des patients, la qualité et l’efficacité des soins, et les effets de ces politiques sur les familles.

Tout au long de la pandémie de COVID-19, cet ensemble de données probantes a continué de croître. Le présent addenda vient compléter la dernière revue de la littérature en fournissant un aperçu des données sur la présence des partenaires de soins essentiels parues entre l’automne 2020 et juillet 2021. Il se concentre sur les trois grands sujets suivants :

  • Les politiques sur la présence des proches aidants qui ont sans cesse changé pendant la pandémie de COVID-19 au Canada. Pendant la pandémie, la meilleure compréhension de la COVID-19, les effets importants des politiques restrictives sur les patients et le taux de transmission communautaire ont influencé les changements continuellement apportés aux directives provinciales et territoriales concernant les politiques de visites. Les directives récentes prônent l’adoption d’une approche plus équilibrée favorisant la présence physique des proches aidants. Or, leur mise en application varie dans les provinces, les territoires et les régions, malgré la diminution de la prévalence de la COVID-19 et l’augmentation de la vaccination.
  • La transmission de la COVID-19 dans les hôpitaux et en soins de longue durée. De nombreuses études réalisées pendant la pandémie abondent dans le même sens que celles réalisées plus tôt; en effet, elles montrent que la présence des familles ne fait pas augmenter le taux de transmission de la COVID-19 si du soutien est offert, et que les mesures de prévention et de contrôle des infections favorisant la sécurité et limitant la transmission dans les milieux de soins sont efficaces.
  • Les effets des politiques de visites restrictives des hôpitaux et des milieux de soins de longue durée à l’ère de la COVID-19. Maintes données mettent en lumière la multitude de risques que l’imposition de politiques de visites restrictives durant la pandémie a jusqu’à maintenant posés pour la sécurité des patients, la qualité et la sécurité des soins, et les effets de ces politiques sur les familles et les proches aidants, les prestataires de soins et le système de santé.

Télécharger la revue de la littérature

 

Télécharger l’addenda à la revue de littérature

*Le terme « patients » désigne à la fois les patients, les clients et les résidents des établissements de soins de longue durée ou de soins avancés, des résidences pour personnes âgées et d’autres milieux de soins collectifs.