Dans cette ressource :

Culture de sécurité des patients 

La culture renvoie à des valeurs partagées (ce qui est important) et à des croyances (ce que l’on croit vrai) qui interagissent avec les structures et les mécanismes de contrôle d’un système pour produire des normes comportementales.  Elle influence directement la sécurité des patients en déterminant les pratiques acceptées et indirectement en agissant telle une barrière ou un facteur favorisant l’adoption de comportements axés sur la sécurité des patients.  Comprendre les composantes et les influenceurs de la culture et pouvoir l’évaluer est essentiel pour élaborer des stratégies qui créent une culture axée sur la prestation des soins les plus sécuritaires possible. 

« La culture est tribale; elle vit et respire au niveau des prestataires de soins et des gestionnaires intermédiaires. En réalité, il existe des différences culturelles marquées entre les quarts de travail et même entre les membres des équipes. Qui plus est, la culture d’une unité peut être influencée –négativement ou positivement – par un seul individu. » -- Hugh MacLeod, ex-PDG de l’ICSP (maintenant Excellence en santé Canada) 

Stratégies recommandées 

Comprendre la culture de la sécurité des patients et ses composantes 

  • Reconnaître que la culture de la sécurité des patients est multidimensionnelle et composée de multiples facettes : 
  • information – l’information pertinente sur la sécurité est recueillie, analysée et activement diffusée 
  • déclaration – un climat où les gens se sentent en confiance et à l’aise pour signaler les problèmes de sécurité sans craindre d’être blâmés et où l’on donnera suite à leurs préoccupations 
  • apprentissage – les incidents liés à la sécurité des patients qui peuvent être évités sont considérés comme des occasions d’apprendre et les changements sont apportés en conséquence 
  • culture juste – l’importance de traiter équitablement la compréhension d’une défaillance du système avec une responsabilisation professionnelle 
  • souplesse – les gens sont en mesure de s’adapter efficacement à l’évolution des exigences 
  • Comprendre comment la culture influence directement les résultats en matière de sécurité des patients, en déterminant les normes et pratiques admises, et indirectement, en agissant telle une barrière ou un facteur favorisant l’adoption d’interventions axées sur la sécurité des patients. 
  • Reconnaître l’interconnexion entre les gens, le système et la culture et comment la focalisation sur l’apprentissage et l’amélioration du système, plutôt que sur le rendement individuel, encourage des actions visant la sécurité des patients et la gestion des incidents. 

Comprendre les facteurs clés contribuant à la culture de la sécurité des patients 

  • Reconnaître et comprendre les multiples influenceurs de la culture de la sécurité des patients, y compris : 
  • l’engagement de la direction et du conseil d’administration et leur visibilité constante (au niveau des équipes et de l’établissement) 
  • l’engagement du patient et de sa famille 
  • l’efficacité et la transparence du travail d’équipe et de la communication 
  • la transparence de tous les membres de l’équipe, y compris les patients et les familles, en ce qui a trait à la déclaration des problèmes et à l’évaluation/surveillance des incidents ainsi qu’à l’apprentissage tiré de la sécurité et des incidents 
  • l’apprentissage organisationnel 
  • les ressources organisationnelles en matière de sécurité des patients 
  • la priorité de la sécurité par rapport à la production 
  • Fournir l’éducation, la formation et les ressources nécessaires pour que tous soient conscients du rôle essentiel de la culture de la sécurité des patients et de ce qu’ils peuvent faire pour l’appuyer. 

Évaluer la culture de la sécurité des patients 

  • Déterminer les meilleures méthodes et les meilleurs outils pour évaluer la culture de la sécurité des patients dans l’organisme, en impliquant des experts en matière de sécurité et d’évaluation, si possible. 
  • Envisager l’évaluation à la fois des indicateurs perceptifs (la majorité des données provenant du personnel de première ligne) et des indicateurs organisationnels de la culture (la majorité des données provenant des dirigeants). 
  • Obtenir un soutien éclairé de la direction pour appuyer l’utilisation d’outils de mesure de la culture de la sécurité des patients et assurer la compréhension des ressources nécessaires, des obstacles pouvant survenir et des résultats potentiels. 
  • Impliquer les soignants de première ligne dans la planification et la mise en œuvre d’une initiative visant à mesurer la culture. 
  • Analyser les résultats et identifier les possibilités de réforme, en les appliquant aux différentes dimensions et aux influenceurs de la sécurité des patients. 
  • Communiquer les résultats aux parties prenantes clés de façon explicite, en intégrant un échéancier des prochaines étapes et la façon dont les mesures d’amélioration seront identifiées. 
  • Comprendre que l’évaluation de la culture de la sécurité des patients est un aperçu ponctuel et qu’une évaluation continuelle est nécessaire pour mesurer les progrès. 

Élaborer et mettre en œuvre une stratégie visant la culture de la sécurité des patients 

  • En se basant sur les résultats de l’évaluation et sur les facteurs environnementaux, et avec le soutien de la direction, élaborer une vision commune et un plan pour améliorer la culture de la sécurité des patients. 
  • Identifier les opportunités potentielles de mise en œuvre du plan de même que les obstacles possibles et les stratégies d’atténuation correspondantes. 
  • Aborder les lacunes et les faiblesses de la culture de la sécurité des patients au niveau de l’organisme et des unités/programmes/services (microsystème) en reconnaissant que la culture peut différer dans un même organisme entre les unités et même entre les quarts de travail. 
  • Établir des partenariats avec les patients et les familles autour de la sécurité des patients : 
  • leur permettre de participer activement à leurs soins en les encourageant à s’exprimer et à participer à la prise de décision et à l’élaboration de plans de soins personnalisés 
  • les impliquer dans la conception de modèles et de processus de soins, ainsi que dans les initiatives visant l’amélioration de la qualité des soins et de la sécurité des patients 
  • Établir des partenariats avec les prestataires de soins autour de la sécurité des patients : 
  • élaborer de multiples stratégies qui permettent au personnel de tous les échelons de partager leurs préoccupations et de s’exprimer (par ex. système de déclaration anonyme des incidents, formation du personnel visant le rapport d’autorité, caucus de sécurité, service anonyme par courriel ou téléphone où le personnel peut partager ses préoccupations) 
  • impliquer le personnel à toutes les étapes des initiatives visant l’amélioration de la qualité des soins et la sécurité des patients pour mobiliser leurs connaissances 
  • une stratégie gagnante pour la sécurité des patients mène à la prise en charge en première ligne des enjeux et des défis locaux et permet aux cliniciens et aux prestataires de mettre en œuvre leurs propres solutions 
  • concevoir des systèmes de communication qui permettent une conversation continue entre le personnel de première ligne et les dirigeants à propos de la sécurité des patients